Blog qualité – Nouvelle norme ISO 9001 version 2015 : quelles opportunités pour les entreprises – Partie 2

Accueil / Blog qualité / Blog qualité – Nouvelle norme ISO 9001 version 2015 : quelles opportunités pour les entreprises – Partie 2
Blog qualité – Nouvelle norme ISO 9001 version 2015 : quelles opportunités pour les entreprises – Partie 2

 

Nouvelle norme ISO 9001 version 2015 : quelles opportunités pour les entreprises ? – Partie 2

 

Prise en compte des risques et des opportunités pour réduire l’incertitude

L’ISO 9001 demande désormais explicitement de prendre en compte l’approche par les risques dans son système de management de la qualité et dans ses processus. Pour cela l’organisme est libre de décider comment il va déployer cette approche. Puis, il doit planifier et mettre en œuvre des actions face aux risques et aux opportunités (une opportunité étant un risque positif) pour améliorer son SMQ et les résultats en termes de satisfaction client, de conformité des produits et services et de productivité.

La norme ISO 9001 est une norme de management de la qualité et non une norme de management du risque. Elle vise à mettre en place des actions de prévention en utilisant le cycle PDCA pour réduire les risques de :

  • Fournir un produit ou service non conforme,
  • Ne correspondant pas aux besoins et attentes des clients, ou
  • De gaspillage.

Cette approche peut reposer sur la mise en place d’actions préventives (paragraphe 0.3.3 de la norme ISO9001:2015, approche par les risques) afin de traiter les risques et saisir les opportunités.

L’organisme est donc libre de décider comment il va mettre en œuvre cette approche du risque. Pour cela, il doit décrire dans son SMQ sa méthode avec le niveau de détail utile au bon fonctionnement.

Classiquement, les étapes suivantes sont adoptées :

  • Analyse et évaluation des risques,
  • Actions préventives, planification du processus en conséquence (surveillance),
  • Évaluation de l’efficacité des actions,
  • Pilotage et revue.

Risques Et Opportunités Iso9001

Prenons un exemple de traitement du risque dans un processus de production

Exemple de risques : risque de retard de production.

Exemple de cause possible : capacité de production sous-dimensionnée par rapport aux quantités en jeu.

Exemple de conséquences possibles : pénalités de retard, rupture dans l’approvisionnement des processus internes voire dans la livraison au client, baisse de la satisfaction des clients internes à l’organisme et du client final, pertes financières et de productivité.

Exemple d’évaluation : on peut par exemple décider d’évaluer la détection, la gravité du risque et la fréquence d’apparition.

Détection :

  • Immédiate et différée,
  • Rupture dans le processus aval (celui-ci ne peut plus fonctionner),
  • alerte intégrée dans le système de gestion, comité de pilotage, audit,….

Gravité : mineur, majeur, critique,… en fonction des quantités et retards.

Fréquence : rare, fréquent,…

Exemple d’options face au risque: réduction, acceptation, surveillance, transfert, utilisation en tant qu’opportunité (changement d’outil par exemple), etc.

Exemples d’actions :

Améliorer la Planification des commandes client et fournisseur.

Redimensionner l’outil de production.

Etc.

Le processus lui-même doit prévoir des surveillances, mesures et alertes afin de traiter le risque de retard.

Mise en cohérence de la stratégie, politique, objectifs et activités de l’entreprise pour progresser sur l’alignement stratégique

Nous l’avons vu, la politique et les objectifs qualité concernent de manière globale la satisfaction client, la conformité des produits  et services (qualité, coût, délais, engagements,…) et la productivité. Ils peuvent se décliner sur tous les processus qualité de l’organisme.

Il n y a pas d’un côté la politique générale de l’entreprise et de l’autre la politique qualité. La politique qualité soutient la politique et la stratégie générales de l’organisme à court, moyen et long terme. Elle est donc sa déclinaison logique.

Pour cela, la direction utilise l’approche processus proposée par la norme ISO 9001. Grâce au découpage des activités en interactions, elle a la volonté de fournir les ressources nécessaires, d’impliquer les personnes concernées dans la démarche et prend des décisions efficaces sur la base de faits pour atteindre les objectifs qualité.

L’article pour sur le BSC (  BSC – une méthode pour piloter ses processus) propose une bonne pratique pour déployer des politiques et des actions cohérentes.

 Auteur : Marie-Laure Beiso – Tous droits réservés

Date de première publication : 8 juin 2016

 

Vous voulez en savoir plus sur le sujet pour votre entreprise : laissez un commentaire ci-dessous et je vous recontacte rapidement.

8M Management dans les réseaux sociaux

#8MManagement #blog #qualité #performance #pilotage #management #leadership #processus #normes #ISO9001 #ISO20000 #ISO29990 #marquageCE #ISO13485 #organisation #standardisation #datasciences #numérique #métrologie #statistique #chimie #biologie #production #marketing #satisfactionclient #engagement #processus #KPI #scorecard #BSC #efficacité #fidélité #parcoursclient #innovation #startup #entreprise #diagnostic #formation #audit #conseil #enquêtes #quali-teacher #qualiteacher #Aix #Marseille #Paris #Monaco

 

 

2 thoughts on “Blog qualité – Nouvelle norme ISO 9001 version 2015 : quelles opportunités pour les entreprises – Partie 2

  1. Dans les explications lues au sujet des risques et opportunités spécifiées explicitement par les exigences de la norme ISO 9001 V. 2015, l’on s’est toujours attardé sur les risques mais pas grand chose sur les opportunités.
    De ce fait, pourrais je avoir, comme vous le faites si bien pour les risques, des exemples d’opportunités qu’il faut exploiter (actions);

  2. Bonjour,
    Les opportunités sont traitées comme des « risques » positifs.
    Cela correspond aux points forts d’un organisme par rapport aux facteurs externes.
    Par exemple, un changement de la réglementation peut être un risque pour certains organismes (leur produit devient obsolète vis à vis de la réglementation) alors qu’il peut être une opportunité pour d’autres (leur produit répond ou peut répondre à la réglementation alors que cela obsolète les produits concurrents).
    A vous de définir les facteurs de risques de votre entreprise et de les évaluer en termes de risques ou d’opportunité.
    8M Management

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *